La semaine dernière je suis allée à Tianjin (et je suis devenu paresseuse en intro, cette fois on entre in medias res* dans le sujet). Lever 5h00, arrivée à la gare 7h00, train à 8h30, arriver 9h00 à la gare du l’est… Du moins c’est ce que croyais… Sauf que j’arrive à ce que je pensais être la gare de l’est (Tianjin Xi) parce que mon moyen mnémotechnique c’est que Xi’an est à l’est de la Chine. Mais en fait j’ai appris plus tard que « xi » veut dire ouest et qu’en fait depuis environ 30 minutes, j’étais attendu en gare de l’ouest alors que j’étais à celle de l’ouest… Compliqué… Mais c’est vrai que quand on y regarde de plus près…


Location-of-Xian-cityMouais... J'ai déjà vu des ouest plus à l'ouest que ça...

 

Enfin, au bout de quelques minutes on se retrouve tous les trois (mon père, ma belle-mère et moi) dans un taxi direction une rue commerciale très typique avec plein de petites boutiques d’objets plus ou moins traditionnels (des bijoux, des pinceaux à calligraphie, des statuettes, des jouets 😃). Après avoir bien visité, on se dirige vers une boutique de thé avec des théières en terre cuites à 480 000 KUAI !!! (un peu plus de 65 000 euros) où on assiste à un service du thé vert et noir. Et il fallait que je boive… moi qui déteste le thé… Mais à ma grande surprise j’ai plutôt aimé le thé vert. Bon, j’ai surtout aimé les fraises qui étaient servies avec pour être honnête ^^ Après quoi nous avons rejoint les parents de Meng (je vais appeler ma belle-mère par son prénom, ce sera plus simple) pour le déjeuner. Au menu, crevettes, poulet, jambon, salade de légumes, carottes râpées et nouilles. Sans compter les fraises et tomates cerises à l’apéro. Oui, les Chinois sont fans de nourriture, c’est pas croyable à quel point. Et la règle numéro 1 est de ne jamais finir tous les plats car ça signifierait que les hôtes n’ont pas assez préparé de nourriture. C’est donc avec l’estomac au bord de l’explosion que nous partons nous balader dans la ville (très brièvement cependant car la journée était déjà pas mal avancée et qu’il fallait que je rentre à Pékin. On s’est quand même un peu promené aux alentours avant de retourner à la gare direction la capitale 😊

 

Le lendemain après les cours je rentre vite pour ranger l’appart (sauf la table de l’entrée, trop de bordel) pour l’arrivée de papa et Meng qui venaient me rendre une petite visite (après tout ça faisait déjà une journée qu’on ne s’était pas vus ^^). Après avoir fait le tour de l’appart avec eux pour leur montrer les différentes pièces on se dirige vers l’école pour que je puisse frimer un peu avec ma vue depuis le 15ème étage (petite parenthèse mais il y a des travaux dans l’immeuble et pour ne pas être dérangée j’ai mis mon casque avec de la musique pour étudier et là « L’ode à la joie » de Beethoven vient de m’exploser aux oreilles et je trouve que ça va très bien avec ce que j’écris ^^). Puis je les emmène dans les dédales de petites rues à Sanlitun’r, on achète une glace avec de la barbe à papa dessus puis on se dirige vers le KTV (le karaoke) pour y retrouver mon amie Julianna (les photos qui suivent viennent d’elle et je l’en remercie 😊) et se casser la voix. J’ai pas encore parlé des activités proposées par l’école et le KTV en fait partie mais pour faire simple, imaginez tout un étage décoré de façon très kitch (avec du rose partout) et des dizaines de salles différentes et toutes très confortables avec des canapés, des serveurs à proximité et tout ce qu’il faut pour passer un excellent moment entre amis 😃 Et là on se sépare grosso modo en deux groupes : les vieux et les jeunes 😊 et chacun notre tour pendant que les autres chantaient, on choisissait nos chansons. Entre autres, avec Julianna on a chanté :
- Baby one more time, de Britney Speares
- I’ll make a man out of you, de Mulan
- Bohemian Rapsody, de Queen (et je suis très satisfaite du résultat ^^)
- Let if go, de La Reine des Neiges (qui n’était pas du tout faite pour nous mais on s’est éclatées ^^)
- Dancing queen et Mamma mia, de ABBA
Est ensuite arrivé le moment de partir au restaurant tibétain pour le diner et c’était tout aussi extra (cette journée de manière générale était extra). On arrive dans une grande salle et la serveuse nous place juste devant la scène où des chanteurs et musiciens se présentaient. Les plats arrivent les uns après les autres (yaourt aux fruits et légumes, pommes de terre au curry, côtes d’agneau, viande de yack avec des tranches de pain tibétain, ravioles au yack et au bœuf et brocolis au blanc d’œuf) et tout était délicieux. Alors que quand je pense au Tibet, la nourriture n’est pas ce qui me vient à l’esprit. A la fin du repas nous avons été invités à danser avec eux dans la salle, en rond. Un très bon moment entre famille et amies 😊

 

WeChatImage636248384707080554

 

WeChatImage636248384744778017

 

WeChatImage636248384776157232

 

 

WeChatImage636248384613272121

WeChatImage636248384653357320

WeChatImage636248384680296932

Finalement dimanche, cette amie m’invite à aller au marcher de Panjiayuan avec elle pendant la matinée. On se retrouve donc à 12h30 devant la station de métro du marcher et on se promène entre les étales sans vraiment avoir l’intention d’acheter quelque chose, c’est plus pour voir et éventuellement revenir une autre fois pour acheter tous les souvenirs avant de partir. Au bout d’une heure nous retournons à Sanlitun’r pour manger une pizza. Sauf que le restaurant avait des écrans de télé qui passaient Toy Story en boucle. J’aime pas ce film (le premier) mais au bout d’un moment la conversation vire irrémédiablement vers nos goûts cinématographiques et on décide d’ensuite aller chez moi voir un film. Et comme on parlait de films d’animation, on commence à parler Disney et elle me fait l’aveu de ne pas avoir vu Vaiana… Du coup évidemment, première réaction de ma part : je lui ordonne d’aller le voir avec moi sur mon ordi. Et donc nous voilà à regarder le film en anglais sous-titré jusqu’à la nuit tombée. C’est sur ces belles paroles que je vais cesser mon récit (avec Carmen dans les oreilles) et vous donner rendez-vous une prochaine fois pour de nouvelles aventures 😊

Instant Clempédia
https://www.youtube.com/watch?v=tWTJcUj1n98

*In medias res (du latin signifiant littéralement « au milieu des choses ») est un procédé littéraire qui consiste à placer sans préalable le lecteur, ou le spectateur, au milieu d'une action, les événements qui précèdent n'étant relatés qu'après coup.
Les personnages, le cadre et le conflit sont présentés de diverses façons, par exemple au moyen d'une série de retour en arrière ou bien par des personnages se racontant entre eux des événements passés. Cette technique est déjà utilisée par Homère dans l'Illiade, au viiie siècle av. J.-C.. Au théâtre, elle permet au spectateur d'entrer dans l'histoire d'une façon plus vivante qu'avec une ou plusieurs scène d'exposition, particulièrement quand le sujet s'avère long à expliquer, et les personnages nombreux.