Hey ! Ça fait deux semaines que je n’ai rien publié sur ce blog. Vous m’avez manqué, j’espère que je vous ai manqué mais que vous êtes prêts à combler ce vide parce que ça va être un sacré paquet, et pour cause ; j’ai passé une semaine à Shanghai !! Une semaine bien chargée en visites et vide de relations humaines (là je suis dans le train et j’ai hâte d’arriver à Pékin pour enfin pouvoir raconter mes aventures verbalement à mes amis et enfin me socialiser). Mais commençons par le commencement, parce que oui, je réserve une partie sur ce train. Je n’ai pas grand-chose à dire sur mes deux premiers jours. Je suis arrivée samedi dernier en fin d’après-midi et dimanche a surtout été une journée découverte du quartier de mon hôtel qui était un peu au milieu de nulle part (c’est un peu exagéré alors on va dire au milieu de pas grand-chose, juste une station de métro et un centre commercial entouré de routes). La vraie découverte commence lundi matin alors que je décide d’aller à People’s Square, un espace au centre de la ville avec un parc et des attractions pour enfants. Il est très connu à l’étranger. Si vous avez déjà vu un reportage sur la Shanghai vous le connaissez surement puisque c’est dans ce parc qu’on trouve ça :

PHOTO

Sur chacun de ces parapluies se trouve un mot écrit par un(e) célibataire ou un membre de sa famille (sur celui que j’ai pris en photo il me semble que c’est sa mère…) avec leurs informations personnelles. Ici on peut lire que c’est un homme, né en novembre 1984, mesurant 1.71m… Le reste, je n’arrive pas à le lire donc débrouillez-vous ^^ J’avais beaucoup entendu parlé de cet endroit, d’ailleurs fait amusant j’en avait parlé juste avant d’aller à Shanghai. Mais il n’y a pas que ça, on y trouve aussi des petits bassins (l’un avec des grenouilles qui font un boucan d’enfer !) avec des gens qui vendent des filets pour attraper des poissons et des têtards, des musiciens, un musée de ce que je pense être de l’art moderne (je n’y suis pas allé, si vous me connaissez vous savez que les musées c’est pas vraiment mon truc…) et un bar restaurant qui est apparemment très connu et où la nourriture est très bonne (et très chère). Après avoir fait le tour je suis allée me promener aux alentours et j’ai aperçu la Perle de l’Orient donc je me suis mise en tête d’y aller à pied. Sauf qu’à environ mi-chemin je l’ai complètement perdue de vue (je savais pas que c’était possible de perdre de vue un bâtiment comme ça…) et je suis retournée au parc pour observer les poissons et écouter la musique, moment qui aurait pu être très paisible si ladite musique n’était pas stridente et assez désagréable à écouter… Mais comme je suis toujours volontaire pour soutenir les gens qui veulent vivre de leur talent je leur ai donné un peu d’argent (l’équivalent de 2€) et je suis rentrée à l’hôtel.

Forte de cette expérience et ayant une revanche à prendre sur cette Perle, je décide d’y aller le lendemain. Retour au métro qui m’amène directement devant. Et là c’est parti pour 2H30 d’attente ! J’avais été prévenue mais on ne se rend vraiment compte de la longueur de 2H30 que quand on n’a personne avec qui discuter pour passer le temps et qu’en plus on ne peut pas espionner les conversations des gens parce que les gens derrière sont Vietnamiens ou Thailandais (en tout cas pas Chinois) et que ceux de devant sont silencieux car rivés sur leur portable… Mais après une éternité d’attente je me faufile dans un des ascenseurs qui m’amène à la première plate-forme ou je prends de magnifiques photos…

WP_20170404_13_10_33_Pro

WP_20170404_13_12_56_Pro

WP_20170404_14_54_28_Pro

WP_20170404_15_04_28_Pro

Puis je décide de redescendre. Et c’est là que l’aventure, la vraie, commence. D’abord j’attends avec un petit groupe de Chinois qui veulent eux-aussi sortir, devant un ascenseur. Quand il arrive, l’hôtesse nous dit qu’il ne prends pas de visiteurs qui veulent descendre et qu’il faut prendre un escalier (celui qui mène à l’étage où j’ai pris le sol vitrifié en photo) pour faire la queue et en prendre un autre. Donc on descend et fait la queue avec une vingtaine d’autres personnes. Finalement l’ascenseur arrive et nous fait descendre jusqu’au 90 et quelque-ième étage. On sort et la on se retrouve a suivre un chemin dans une salle sombre avec des petites leds bleues au plafond pour finalement arriver dans une salle qui nous projette un film sur le futur de Shanghai. C’était très impressionnant puisque le film était en 4D donc on avait des jets d’eau et du vent pour être immergés dans l’ambiance. Et la sortie mène à une salle d’arcade avec plein de jeux-vidéos. Mais on l’ignore superbement et on repart pour un deuxième ascenseur qui cette fois nous fait monter (?!) jusqu’à un autre étage avec des montagnes-russes sauf que ça avait pas vraiment l’air de marcher… Et au bout d’une longue file d’attente on arrive à un troisième ascenseur (j’ai l’impression de raconter les prémisses d’une blague…) qui nous fait enfin descendre vers la sortie ! Au final j’ai l’impression qu’il aura fallu autant de temps pour monter que pour descendre… Et je décide d’aller diner dans un restaurant italien (les pizzas me manquent !!!) et en rentrant à pied (parce que le restau n’était pas trop loin de l’hôtel) je voit des groupes de personnes âgées qui font leur gymnastique du soir en musique et en rythme. Et j’ai trouvé ça trop mignon ! Bref, une journée bien remplie.

Troisième journée de touriste, cette fois direction le parc Yuyuan. Même programme, départ le matin, métro puis j’arrive dans une zone qui de prime abord ne donne pas l’impression qu’elle possède un parc… Il y avait surtout des grands buildings et des chantiers au point que je me suis demandé si c’était bien le bon endroit. Mais je continue de chercher et je tombe sur une rue remplie de petites boutiques vendant des vêtements, des jouets, de la nourriture… Je la longe mais aucun parc. Ce qui est bizarre parce que plusieurs panneaux indiquent sa direction. Et finalement je prends une petite ruelle qui mène à un grand centre au-delà d’un mur. Le parc était là, il fallait juste comprendre qu’il était entre quatre murs… En fait le parc Yuyuan est au centre d’une grande place qui vend des produits locaux (de la soie entre autres). Je m’arrête pour déjeuner dans un restaurant un peu self puisqu’on choisit nous-mêmes nos plats parmi un vaste choix de ravioles et viandes et on paie ensuite en fonction de ce qu’on a pris. Et c’était SUPER BON !!

PHOTO

Puis je suis les indications pour arriver au fameux parc dont l’entrée était payante (petite déception mais c’était 140 kuais (20€ environ) l’entrée et ça valait le coût). Je vois pas vraiment l’utilité de le décrire avec des mots donc régalez-vous les mirettes 

PHOTO

En fin d’après-midi je sors en passant par la même rue commerçante et j’achète un morceau de melon en brochette… Et je jure que le vieux à côté de moi m’a tellement mal regardée, je me suis demandé si j’avais pas fait quelque chose de mal… Le genre de regard du «sales étrangers qui nous volent nos melons» qui met très mal-à-l’aise. Mais ça restait une très agréable journée, je regrette juste que le temps n’ait pas été plus ensoleillé…

Quatrième jour plus calme puisque je décide d’aller visiter un temple. Le temple de Jing’an qui est dédié au bouddhisme. Et cette fois sa découverte a été très drôle parce qu’en arrivant j’ai essayé de trouver l’entrée évidemment. En fait je suis sorti du métro et le temple était juste derrière le mur derrière moi. Donc j’en fait le tour mais sans trouver de porte, si bien qu’au final je me suis dit que ce n’était pas ici, que le temple était à un autre endroit et j’ai décidé de traverser pour m’acheter un jus de fruits (très bon d’ailleurs) et en repartant pour retourner sur le trottoir où j’étais je prends en photo un bâtiment avec une porte immense pour faire entrer des visiteurs… En fait l’entrée était juste à côté de la sortie du métro mais au lieu de tourner à droite j’aurai du tourner à gauche… J’y vais, je paie l’entrée et me retrouve dans une cour très sympathique qui des gens qui allument des bâtons d’encens et d’autres qui tentent de jeter des pièces au sommet d’un tour en métal. Et au fond un grand bâtiment qui semble être le plus important. Je monte les marches et là, je me retrouve face à une statue en fer (ou autre métal) de Bouddha de dix mètres de haut ! La photo ne rend pas vraiment justice à cette impression qu’on a d’être minuscules à côté de ce colosse, c’était vraiment à couper le souffle et je pense que ça aura été mon coup de cœur des mes visites. D’autres salles avaient aussi des statues de différentes divinités couvertes d’offrandes avec des gens qui priaient. Une sacrée (haha) claque !

PHOTO

Après cette visite je me dirige vers Xintiandi, une petite rue avec des boutiques et des petits restaurants où je n’ai pas acheté grand-chose mais ça valait le coup d’œil. D’ailleurs le lendemain je suis allée à Tianzifang qui avait un peu la même allure mais en plus petit et un peu plus calme. A partir de là mes visites se sont achevées (il fallait aussi que je le niveau pour mes cours de chinois) puisqu’à l’exception de ce dernier quartier je n’ai rien visité vendredi. Et j’avais aussi le sentiment d’avoir fait le tour. Donc j’ai fait ma valise et mis mon réveil pour ce matin 7H30.

Si seulement ça s’était passé comme prévu !! Parce que la vérité c’est que je suis arrivée une heure à l’avance à la gare comme prévu, j’ai imprimé mon billet et attendu patiemment de pouvoir monter dans le train. SAUF QUE lors du compostage mon billet ne marche pas. L’hôtesse me dit que la date ne correspond pas à aujourd’hui. Et en effet c’était marqué 03/04 au lieu de 08/04 (ce qui est une hérésie… Pourquoi imprimer un billet cinq jours plus tard ? C’est juste complétement con) et donc je dois aller acheter un autre billet. Pour un trajet qui dure plus longtemps et un train qui part 2H30 plus tard. Donc j’avais bien les boules en montant dans ce train où je suis assise en ce moment sachant qu’il faut six heures pour aller à Pékin. Et si encore j’avais quelque paysage à regarder mais NON ! La pollution n’a jamais été aussi mauvaise que sur ce trajet donc je vois de la «brume» ! Mais bon, heureusement dans deux heures c’est fini, je n’aurai plus qu’une heure de métro avant d’arriver dans mon chez-moi et pourvoir à nouveau voler la sauce et le lait de mes colocs 
Bon, j’ai mis une heure à écrire tout ça (un temps record) et j’aimerai m’occuper en écrivant plus mais il n’y a plus rien à raconter aujourd’hui. J’ai encore deux-trois idées de chapitre pour les prochaines, ça devrait être intéressant  C’est alors que mon train s’arrête à la gare de Jinanxi que je vous laisse jusqu’à la semaine prochaine !