Je savais que prendre un train couchette serait une aventure mais à ce point… Mon trajet pour Xi’an a duré 13h40, de 18h50 à 7h29. En entrant dans le train, je me retrouve dans un wagon avec plusieurs compartiments, style Poudlard Express, chacun possédant quatre lits superposés. Le mien est en bas à droite. Et là je fais la connaissance de deux Chinoises dont une qui allait être ma voisine et me faire passer une nuit blanche. Le train part et l’autre femme s’en va mais je ne reste pas longtemps seule avec ma nouvelle coloc car nous sommes rejointes par deux hommes qui prennent les lits du dessus. Alors pour faire passer le temps je mets mon casque sur les oreilles et m’occupe sur l’ordi. Et au bout d’une heure je crois entendre quelqu’un ronfler. Mais ronfler très fort ! Finalement j’enlève mon appareil et je me rends compte que c’est ma voisine… Non… C’est pas possible, je peux pas être tombée sur quelqu’un qui ronfle comme un bolide ?! Et bah si. Et je l’ai dans l’os. D’ailleurs c’est assez miraculeux qu’elle ait réussi à s’endormir aussi vite. Si quelqu’un a une technique pour dormir aussitôt après avoir fermé les yeux je suis preneuse. C’est insupportable pour les gens comme moi qui ont besoin qu’il fasse noir, qu’il n’y ait aucun bruit ni aucune secousse. Mais j’essaie quand même de m’endormir malgré tous ces désagréments, sauf que c’est mission impossible. Le train secoue dans tous les sens, j’ai l’impression d’avoir un moteur à côté de moi, il fait une chaleur à crever et la lumière des lampadaires extérieurs maintiennent la chambre dans un éclairage constant. A court d’idée, je décide de lancer un regard noir, que dis-je ? assassin à cette femme qui a décidé de me gâcher la nuit. Et je pense sincèrement que si un regard pouvait tuer, elle serait morte sur le moment ! Alors je m’occupe comme je peux. Puisque de toute évidence je n’ai pas sommeil, je regarde par la fenêtre, je sors dans les couloirs où il fait frais, je fais des ombres chinoises (histoire de rester dans l’ambiance) et je me badigeonne d’eau minérale pour me rafraichir. Je pourrais la boire mais à chaque gorgée j’ai l’impression d’avoir la bouche encore plus sèche ! Enfin après une nuit de cauchemar, j’arrive à la gare de Xi’an où j’attrape un taxi qui n’a pas l’air très au courant de ce qu’il y a dans la ville puisque mon hôtel avait beau être juste à côté de la Pagode de l’oie sauvage, qui est un monument très connu, il n’avait aucune idée d’où aller. Du coup il lui a fallu une heure pour y arriver. Et franchement, j’étais tellement crevée de ma nuit dans le train que j’ai fait le tour du quartier pour me repérer (l’hôtel est dans un parc donc c’était très agréable 😊 Dommage que le temps ait été maussade...) et je rentre pour me reposer jusqu’au soir. Sauf qu’à 17h environ, Juliana m’envoie un message pour me dire que son train n’est toujours pas arrivé alors qu’il devait partir dix minutes plus tard. Et là, gros stress ! Je me dis que soit le train a été annulé (peu probable), soit il a juste un peu de retard, ça arrive, soit il n’est pas au quai indiqué sur le panneau d’affichage à cause d’un quelconque problème et il faut absolument qu’elle pose la question à un agent ou qui que ce soit parce qu’elle risque de rater son train !! Mais heureusement quelques minutes plus tard, elle me prévient qu’il est arrivé en retard. Ouf… Alors je passe la soirée en lisant ou en regardant la télé mais vers minuit je commence à sentir la fatigue venir, du coup je lui demande combien de temps il reste ; plus qu’une heure (taxi compris). Et en effet au bout d’une heure elle se pointe comme une fleur devant la porte de la chambre. Sauf qu’elle est aussi fatiguée que moi (elle a eu une voisine très bavarde qui lui a parlé en anglais pendant tout le trajet… qui a quand même duré cinq heures) et on se couche juste après qu’elle a rangé ses affaires.

Le lendemain, réveil à 8h pour prendre le bus et aller voir l’armée d’argile. Sauf que j’avais pas prévue que Juli allait mettre encore plus de temps que moi à se lever. Ça n’a pas gêné le programme mais si j’avais su je serais restée dans mon lit un peu plus longtemps 😊 Donc on part à 10h après avoir commandé un taxi pour aller à la gare et prendre le bus. L’hôtel m’a bien proposé un taxi pour y aller directement mais disons qu’entre une voiture privée à 600 kuai aller-retour et un bus à 7, j’ai vite fait le calcul. Le trajet n’a pas été trop long sauf que quand on est arrivés, on a été accueillis par ça…

soldat_chats

 

Et à ce que j’ai compris c’est des peaux de chats et d’autres animaux… Quel accueil ! Et on se retrouve sans indication donc avec Juli on décide de suivre les autres touristes qui ont l’air de savoir où aller. On achète nos tickets et là on se fait tenir la jambe par une guide qui nous propose un prix (sauf que j’ai pas vraiment compris le principe, elle nous disait que normalement ça coute 80 kuai mais elle nous propose 120… Bref, c’était bizarre…) mais on refuse le plus poliment possible et on part vers l’exposition. Du coup on traverse un parc tout mignon avec les montagnes vertes à l’horizon, ou qui auraient été vertes s’il n’y avait pas eu de pollution pour rendre ça plus gris. Et nous nous retrouvons devant plusieurs bâtiments. On décide de commencer par le musée et ensuite aller voir les soldats 😊 Sauf que le musée n’avait (pour moi) pas beaucoup d’intérêt, si ce n’est de voir de plus près ce qu’on verra plus tard. En plus les gens poussaient comme des fous pour voir les statues de plus près.

WP_20170506_12_45_58_Pro

WP_20170506_12_49_52_Pro

Du coup on sort et on se dirige vers le « Puits N°3 ». Et là c’est le choc, la stupéfaction ! On se retrouve nez à nez avec…

WP_20170506_12_59_28_Pro

 

De la terre !!!!

Ah, c’est sûr que c’est pas tous les jours qu’on voit de la terre aussi belle mais quand même. Mais plus sérieusement, c’est un genre de « coulisse » des constructions, on peut y voir des traces de marteau laissés par les ouvriers, de charriot et quelques statues détruites. Parce que oui, toutes les statues ont été retrouvées détruites et ont été remises en place, morceau par morceau. Et ce puits n’était pas sans intérêt non plus puisque quelques soldats ont été sortis de terre et mis sous verre pour être exposés.

WP_20170506_13_01_56_Pro

WP_20170506_13_08_07_Pro

WP_20170506_13_08_47_Pro

Il y avait aussi des stands où on pouvait prendre des photos avec des soldats (numériques) mais nous avons bravement résisté à la tentation et sommes parties vers le puits N°2. Puits bien plus intéressant car nous avons eu notre première rencontre avec la fameuse armée dont beaucoup de membres ont été décapités, paix à leur âme… Ils étaient dans un petit bâtiment et il y avait aussi des cavaliers avec leur monture.

WP_20170506_13_14_55_Pro

WP_20170506_13_15_20_Pro

On y est restées un petit quart d’heure (Juliana est une manique de la photo 😊) puis nous sommes parties vers le puits N°1, le plus important, celui qu’on voit sur les photos ou reportages avec tous les soldats alignés sur à peu près cent mètres. Et c’est là qu’on a vraiment été impressionnées (là et avec la jolie terre du N°3, franchement on pourrait s’en servir pour faire des masques !). Des centaines de statues, toutes avec des détails différents qui se succédaient devant nous. C’est une drôle d’impression, on se sent tellement petits face à cette armée dans cette salle immense ! Après avoir joué des coudes, on réussit à se faire une bonne place pour prendre des photos et commenter chaque statue «Regarde, celui-là a pas la même armure que l’autre ! Et lui, il a une moustache plus longue…», c’est devenu une sorte de jeu des 2532 différences 😉

WP_20170506_13_36_34_Panorama

WP_20170506_13_38_13_Pro

WP_20170506_13_40_13_Pro

WP_20170506_13_46_32_Pro

WP_20170506_13_51_41_Pro

Après cette très sympathique expérience, nous sortons nous asseoir sur un banc et là, je suis témoin de la tentative de photo la plus fourbe du monde ! Alors qu’on était tranquillement en train de discuter, une petite vieille s’assoit à côté de Juliana qui se tait aussitôt et met ses lunettes de soleil. Et du coup je commence à suspecter que quelque chose se trame. Et à ce moment-là un petit vieux fait mine de prendre une photo de celle que j’identifie comme sa femme, sauf que le portable est quand même très orienté dans notre direction… Et au moment où il repose son téléphone, la petite vieille se lève et va le rejoindre. Et j’ai cherché partout des vidéos pour montrer de façon réaliste notre réaction, je pense que celle-ci est la meilleure (et je vais pas me gêner pour faire un clin d'oeil à un de mes films préférés ^^) :

 

Voilà, on venait de se faire prendre en photo par ces gens sans avoir été consultées ! ☹ Quel culot ! C’est pas la première fois que ça arrive mais de façon aussi fausse et déguisée, nous étions outrées ! Puis nous sommes reparties en direction des bus pour rentrer, mais pas avant d’avoir acheté une glace pour se remonter le moral suite à cet affront (il fallait bien ça). Une fois rentrées nous posons nos affaires avant de partir nous promener dans le parc de l’hôtel pour la soirée. Une balade très agréable pour achever un week-end très agréable 😊

Le lendemain, 7h, le réveil sonne (ou plutôt les réveils sonnent puisqu’on avait chacune mis le nôtre et comme mon Ipod n’avait presque plus de batterie j’ai aussi mis celui de mon téléphone) et on se lève cette fois en vitesse pour être sûre de ne rien oublier et pouvoir arriver au moins une heure en avance à la gare. Sauf qu’une fois dans le taxi, quand il nous demande la destination et que je lui réponds «gare de Xi’an nord», il me pose une question que je ne comprends pas (je me suis dit qu’il demandait si c’était la gare ou l’aéroport s’il y en a un) et je lui réponds à nouveau «gare», puis il répond un truc et démarre. Et pendant tout le trajet je flippe qu’il nous emmène bien où on veut. Et finalement au bout d’une heure on arrive devant la gare, qui ressemble plus à un aéroport, avec une heure d’avance, comme prévu 😊 Puis vient le moment d’acheter un déjeuner… Et je me suis royalement plantée. En fait, je suis entrée dans une petite boutique qui vendait des produits locaux et j’ai acheté des kiwis confits et une barquette qui contenait du riz avec une sauce spéciale. Et j’ai mis une demi-heure avant de trouver quelque chose qui me faisait vraiment envie. Sauf qu’une fois dans le train, quand j’ai ouvert le couvercle, je me suis retrouvée avec un sachet de riz cru et un autre sachet de sauce piquante… ☹ Alors le problème n’est pas vraiment que tout était cru, mais dans ce cas, QUEL EST L’INTERÊT DE VENDRE ÇA DANS UNE GARE ?? Alors qu’il n’y a rien pour faire bouillir de l’eau ?!

 

Je vais pas arrêter d'utiliser ces gif s ^^

Mais bon au moins, j’avais toujours les kiwis confits… Et c’est après un très long trajet de cinq heures trente qu’on arrive enfin à Pékin ! Avec ma boite de riz cru et la dalle. Et que nos chemins se séparent pour la journée. Jusqu’à samedi soir (celui qui arrive) puisqu’on va voir un autre film dans notre salon. Vous savez comme je plaisantais la dernière fois à propos de faire un club cinéma ? Et ben j’avais eu du nez, on a vraiment fait un club cinéma 😊

C’est fini pour cette fois ! La prochaine et avant dernière fois, je parlerai des activités que j’ai faites pendant ce séjour donc ça sera un très gros morceau… Je suis très inquiète sachant que mon ordi va mettre des heures à charger les photos encore une fois mais quand il faut y aller…